« les marques leader Nike et Adidas sont des marques en position de force mais pour les autres marques il peut y avoir une vraie négociation »

Le monde des équipementiers appartient aux coulisses du football. Les relations entretenues entre clubs, marques, joueurs ou graphistes sont parfois méconnues du grand public. Fausse Touche a souhaité vous parler de l’envers du décor et vous faire découvrir les mécanismes et le fonctionnement de ces rapports. Pour mieux les appréhender, il est opportun de se confronter à chaque protagonistes de cette chaîne, quelque soit leur notoriété. Aujourd’hui, nous vous proposons un entretien réalisé avec Coralie Labbé, directrice administrative et financière au Stade Briochin, club de National 1 dans les Côtes d’Armor.

Dans un premier temps, pouvez-vous présenter le club et vos missions ?

Le Stade Briochin compte 488 licenciés qui composent une section masculine, une section féminine et une section de sport adapté. Notre équipe séniors A évolue cette saison en National, notre équipe B en N3 et notre équipe C en R3. Toutes nos équipes jeunes masculines évoluent en régional. Nous sommes le second club des Côtes d’Armor en termes de niveau de jeu.

Quel est le chemin de l’élaboration du maillot. Les étapes, acteurs etc.

Jusqu’à présent nous avons travaillé avec un représentant des joueurs afin qu’il nous fasse part du souhait des joueurs. L’idée est que les joueurs aiment leur maillot et soient fières de le porter. Dans un premier temps nous choisissons la matière et la forme du maillot (col rond, col V, col polo…). La plupart des équipementiers proposent des maillots sublimés, vous êtes alors totalement libre des couleurs et motifs du maillot, tout est possible. La réflexion sur les couleurs du maillot est généralement très rapide pour le maillot domicile et le maillot extérieur. Pour la première fois la saison prochaine nous aurons un maillot Third : pour celui-ci les joueurs ont été totalement libres de choisir les motifs et les couleurs. Ils sont alors partis sur des couleurs qui ne sont pas du tout celles du club. L’idée est d’avoir un maillot Third collector chaque saison qui génèrera des ventes en boutique.
Une fois que nous avons les premières idées nous les faisons parvenir par écrit au graphiste de l’équipementier qui est ensuite en capacité de nous faire parvenir une maquette du maillot : ce visuel est ensuite utilisé pour apporter des modifications au maillot ou tester plusieurs versions sur des détails. Lorsque le maillot convient aux joueurs il est soumis aux dirigeants afin de s’assurer qu’il fait l’unanimité.

Les éléments présents sur un maillot (écusson du club, logo de la marque, numéro, sponsors) répondent à des dimensions bien précise. (Crédit : Stade Briochin 1904)

Que cherche un club dans l’élaboration d’un maillot ?

L’idée est d’avoir un maillot qui permet d’identifier clairement le club notamment de part les couleurs. Certains choisissent également de représenter sur leur maillot ce qui caractérise leur club ou leur ville (exemple : Avranches a sur son maillot un dessin du Mont Saint-Michel, le Red Star avait la saison dernière des dessins représentant des moments de la vie du club…). En ce qui nous concerne, nous faisons en sorte d’avoir un maillot esthétique et un design qui nous permette de mettre en valeur facilement nos partenaires : plus le maillot sera bariolé plus il sera difficile de lire les partenaires y apparaissant. L’idée est également de se démarquer des autres clubs du même championnat : s’assurer qu’aucun autre club n’utilisait jusqu’à présent la même combinaison de couleurs…

La durée de la conception du maillot dure combien de temps ?

Généralement l’idée générale des maillots est déjà claire donc la conception peut aller très vite. Pour exemple pour les maillots de la saison 2021/2022 nous avons mis moins de 10 jours pour sortir les maquettes des trois maillots joueurs et gardiens. Le maillot Third prend généralement plus de temps car toutes les fantaisies sont permises.

De même, le choix de l’équipementier est-il long ?

Le choix de l’équipementier est une vraie réflexion car il est nécessaire de prendre en compte l’image de l’équipementier, les valeurs qu’il affiche et bien évidemment la qualité des produits, les délais de livraison, les tarifs… Les contrats avec les équipementiers sont pluriannuels : nous sommes actuellement engagés avec Kappa, équipementier avec lequel nous devrions poursuivre notre partenariat. Il faut bien gardé à l’idée que changer d’équipementier nécessite de changer l’ensemble des équipements du club des U6 aux séniors ce qui a un coût à bien prendre en compte.

Comment se font les prises de contact avec les équipementiers ?

Le plus souvent ce sont les équipementiers qui contactent les clubs. Si un équipementier est susceptible de nous intéresser nous le rencontrons et lui demandons notamment de nous présenter des échantillons.

Comment est fait le choix de l’équipementier ? Quel est leur poids dans les négociations. Le rôle de chaque partie ?

Le choix de l’équipementier se fait en étudiant les gammes de produits proposées, le délais et les modalités de livraison, les modalités de reprise des stocks, les prix catalogue et les avantages financiers que propose l’équipementier… Clairement pour les marques leader Nike et Adidas ce sont les marques qui sont en position de force mais pour les autres marques il peut y avoir une vraie négociation. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle beaucoup de clubs amateurs ne sont pas avec une des deux marques leader.

Est-ce qu’il y a d’autres critères qu’économiques pour le choix d’un maillot ?

Chez notre équipementier tous les maillots sublimés sont dans la même gamme de prix, le critère financier n’est donc pas un critère de choix. La matière est primordiale puisqu’il s’agit que les joueurs soient à l’aise. Un critère pris en compte par les clubs qui vendent beaucoup de maillots est la possibilité de faire fabriquer des maillots réplica : des maillots avec le même design que les maillots officiels mais dans une qualité qui peut-être moindre et qui seront donc vendus à des prix plus accessibles en boutique.

Voilà à quoi ressemble la maquette d’un maillot lors des échanges entre la marque et un club. (Crédit : Stade Briochin 1904)

Avez-vous déjà été déçus par un maillot ? Quel est le recours dans ce cas ?

Il peut arriver d’être déçu par le design d’un maillot mais dans ce cas c’est le plus souvent de la faute du club puisque l’équipementier avant de lancer la production propose un BAT, des échantillons… Nous n’avons jamais été jusqu’ à faire un recours auprès de notre équipementier mais j’imagine que dans un tel cas il nous aurait proposé de refaire les jeux de maillots.

Avez-vous déjà penser à faire participer les supporters ?

Non.

Combien de maillots sont utilisés par an ?

Chaque joueur utilise un maillot domicile et un maillot extérieur dans l’année.

Merci beaucoup à Coralie Labbé ainsi qu’au club, pour le temps pris à répondre à nos questions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.