« On observe encore néanmoins une différence de traitement dans la presse écrite, notamment avec l’Equipe, qui n’accorde que peu d’importance à la L2 dans son quotidien. »

Quel est le suivi de la L2 par les supporters/amateurs de foot? Dénote-on une différence avec le suivi de la L1?

90% des supps suivent leur club avant tout.  Ils ont un oeil de temps en temps sur les rivaux, mais le suivi est loin d’être régulier en dehors de la sphère de leur club.Il y’a peu ou pas de clubs locomotives qui donnent envie de suivre le championnat. En L1, Le PSG, l’OM, l’AS Monaco ou encore Lyon et Rennes sont des clubs qui peuvent recruter et amener du spectacle et des joueurs intéressants. Historiquement, ce sont aussi des clubs phares. Le suivi est essentiellement axé sur les supporters de leur clubs.

Qu’en est t-il de la médiatisation de la L2 ces dernières années? 

La L2 est beaucoup moins médiatisé que la L1 et n’incite pas à découvrir le championnat.  Cela s’améliore depuis 2012, quand BeIn a récupéré les droits TV et a commencé à diffuser tous les matchs. Auparavant, seul un ou deux matches par journées étaient diffusés. BeIn Sports diffuse le multiplex, les affiches décalées, tous les matchs sont diffusés en intégralité pour ceux qui ne peuvent pas aller au stade.Le virage Bein constitue le 1er gros virage, et d’ années en années la médiatisation  grandit. Depuis l’année dernière, RMC reprend le samedi la diffusion de la  L2 à la radio. C’est la seule radio qui propose cela. L’Équipe  diffuse cette année multiplex gratuitement et en clair. Grâce au partenariat Amazon/L’Équipe, les audiences progressent et le championnat regagne petit à petit ses lettres de noblesse.  On observe encore néanmoins une différence de traitement dans la presse écrite, notamment avec l’Equipe, qui n’accorde que peu d’importance à la L2 dans son quotidien.

Comment a évolué le niveau de la L2 ? S’est-elle rapprochée du niveau de la Ligue 1 ? 

Le championnat progresse. On voit depuis quelques années des améliorations dans les projets de jeu et le spectacle qui se tendent vers le haut avec des projets de jeu ambitieux qui ont été récompensés. Les clubs qui sont monté cette saison (Troyes, Clermont ndlr) ont proposé une philosophie protagoniste  et l’ont gardé  dès leur 1er match en L1 en étant récompensé, avec Clermont qui bat Bordeaux et Troyes qui manque d’accrocher le PSG. Le championnat comporte aussi des coachs de qualité qui n’ont pas hésité à descendre comme  Stéphane Moulin ou Thierry Laurey, des coachs expérimentés comme Olivier Pantaloni, Daniel Stendel….). Si le niveau intrinsèque n’est pas en flagrante évolution, un palier a été franchi dans la manière d’envisager le jeu et dans le jeu justement proposé.

Où pourrait-on situer la L2 par rapport aux autres D2 européennes ? Que manque-t-il à la L2 pour atteindre les autres D2 européennes ? 

Au niveau infrastructures et  des moyens, la D2 anglaise au-dessus Un départ dans d’autres D2 ne constitue pas vraiment une progression sauf en Allemagne ou le niveau semble plus haut. L’affluence est  une question très compliquée, les clubs qui descendent parviennent à remplir leurs stades, mais la ferveur est parfois absente, et certains clubs jouent dans des stades vides avec seulement 2000 ou  3000 personnes. Le progrès à envisager se situe donc vers des stades remplis et de véritables ambiances comme on peut en voir en Allemagne ou en Angleterre. La formation est top, beaucoup de jeunes se révèlent et la L2 est peut-être leader sur ce point la. Les infrastructures progressent car les clubs ont compris que cela constituait un point essentiel. On peut encore voir des stades un peu vétustes, mais le manque de budget empêche généralement des rénovations de fond.

Constate-t-on une amélioration des projets de jeu ces dernières années ? Les projets menés par les différentes directions sont-ils, paraissent-ils cohérents ? 

La L2 est un championnat très hétérogène. Les écarts de moyens sont abyssaux entre les têtes d’affiche et les clubs plus modestes.Toutes les formations n’ont donc pas les mêmes facilités pour mettre un plan de jeu en place. Les plans de jeu ne pourront donc pas tous être comparés. Les petits clubs jouent avec leurs armes, et il faut avoir les moyens pour mettre en place des projets de jeu, et notamment recruter des joueurs qui ont l’expérience de L1. Chaque club est très différent. Entre les investisseurs étrangers et les investisseurs locaux, difficile de comparer. Pas un seul club peut dire qu’il n’a pas perdu d’argent la saison dernière, les structures sont différentes et propres à chaque club. Chaque président pense mener le meilleur projet et la seule sanction des choix est le résultat. Entre QRM (investisseurs locaux), et le Paris FC (investisseurs étrangers) les objectifs et les moyens sont différents donc les attentes seront également différentes.

Que pensez-vous des barrages d’accession à la L1 (3 éditions sur 4 remportées par l’équipe de L1 qui se maintient donc en L1, privant l’équipe de L2 d’une montée, parfois méritée). 

Il ne faut pas se mentir, ces barrages sont fait pour éviter aux clubs de L1 de descendre. Ils réclamaient plus de certitudes, et le parcours des clubs de L2 sont de fait  très difficiles. La seule montée enregistrée fut Troyes, mais sans les play-off, depuis, avec, cela ne peut se faire. Le système a été fait pour avantager les clubs de L1 et éviter les descentes. Les play-off permettent d’impliquer plus d’équipes, mais essoufflent ces mêmes équipes au moment d’affronter le pensionnaire de L1. La solution serait donc d’organiser soit un barrage, soit des play-off. L’équilibrage du débat pourrait se jouer en match unique sur terrain neutre, afin de ramener les chances à l’égal, et ces matchs seraient sûrement envisagés de la même façon qu’une finale de Coupe.

La situation est compliquée à Nancy cette saison, avec une interdiction de recrutement. Quelles sont les raisons ? Cette situation peut-elle mettre en danger le reste de la Ligue ?

En réalité, il y’a également Auxerre dans la même situation. En L2, les clubs finissent en déficit chaque année donc ce n’est pas une surprise. La DNCG a considéré que Nancy n’a pas fourni assez de garanties pour finir la saison. Aucune relégation à titre conservatoire n’a été prononcée. Ce n’est pas inquiétant mais c’est néanmoins une mise en garde.

La Ligue 2 a 18 clubs, qu’en pensez-vous ?

Les clubs veulent rester à 20, c’est un fait, mais l’on va tendre à l’uniformisation . Rien n’a été officialisé mais on y arrivera sûrement à terme.Ce qui est sûr c’est que si les ressources restent les mêmes, un format à 18 clubs sera avantageux financièrement.

Donnez-nous 3 bonnes raisons de suivre la L2 cette saison, et les suivantes ? Quels conseils donneriez-vous à un néo-suiveur de la L2 ?

Très bonne question! Tout d’abord, il y’a tous les ans un  suspens incroyable partout, que ce soit pour le  maintien, les play-off, les barrages et la montée. On peut également découvrir de formidables joueurs, que ce soit des révélations mais également des sorties de centre de formation. 

C’est enfin un championnat beaucoup plus accessible, un autre monde que la L1, avec des clubs sympathiques et une ambiance plus conviviale. Clermont est le meilleur exemple,  c’est club auquel on peut s’attacher.

Que pouvons-nous attendre de cette édition 2021/2022 ?

Je place le Paris FC sans hésiter en favoris et seront l’ équipe à suivre.  Ils se basent sur un recrutement seulement en divisions inférieures. Gaétan Laura est un exemple probant. Qualités de percussion de vitesse, qualités techniques, il a tout pour faire mal aux défenses de L2 cette saison.  

Six ou sept clubs vont jouer le maintien, mais chacun à ses armes et l’on ne veut pointer du doigt aucun club, tout le monde à ses chances et tout le monde va donner ce qu’il peut. On respecte tous les clubs. 

Auxerre, Toulouse et Sochaux sont costauds, beaucoup de clubs peuvent prétendre à la montée et/ou aux barrages. Ça va être une fois de plus une saison passionnante jusqu’à la fin.

Merci à MaLigue2 pour la proximité !

Entretien réalisé par Loris BRACCO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.