Comment Martin Ødegaard peut (re)lancer sa carrière à Arsenal ?

Le 27 janvier dernier, quelques jours après l’officialisation du départ de Mesut Özil, Arsenal a annoncé le recrutement de Martin Ødegaard en provenance du Real Madrid. Un accord conclut sous la forme d’un prêt de six mois sans option d’achat, permettant ainsi à Mikel Arteta, après plusieurs semaines de recherche, de tenir enfin son milieu créatif. Alors que la saison des Gunners s’éternise dans le désespoir et les désillusions, le prêt de l’international norvégien pourrait bien relancer les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang. De son côté l’enfant prodige pourrait totalement relancer sa carrière, alors qu’il n’est pas parvenu à convaincre Zinedine Zidane lors de la première partie de saison avec les Merengues. Comment Martin Ødegaard peut-il prouver sa valeur et donner un nouvel élan à sa carrière chez les Gunners, sous les ordres de Mikel Arteta ?  

Jusqu’à présent, la carrière de Martin Ødegaard ressemble étrangement à la vie d’un supporter d’Arsenal. Beaucoup d’espoirs, quelques hauts, quelques coups d’éclat, mais au bout du compte, des désillusions. Annoncé comme l’enfant prodige à seulement 16 ans lors de son arrivée au Real Madrid en provenance de Stromsgodset pour près de 3 millions d’euros, le jeune milieu a beaucoup souffert de son statut. À désormais 22 ans, Martin Ødegaard n’est toujours pas parvenu à se faire une place chez les Merengues. Le parcours du norvégien démontre une incontestable maturité et une gestion remarquable à faire rougir des Hachim Mastour et Alen Halilović.

Un exil bénéfique.

Après deux ans à tenter de faire ses preuves au sein de la Castilla, Martin Ødegaard décide de quitter l’Espagne pour les Pays-Bas en janvier 2017, ralliant Heerenveen en prêt. Un choix qui démontre déjà alors la maturité du jeune international norvégien de tout juste 18 ans. En quittant Madrid, Martin Ødegaard s’éloigne ainsi de la pression exercée par les médias espagnols, qui ne cessent de le considérer prématurément comme un échec et un espoir déchu. L’Eredivisie et Heerenveen sont ainsi apparus comme des choix logiques pour Martin Ødegaard. Un championnat offensif et technique, ainsi qu’un club réputé pour être un tremplin pour les jeunes et qui comptait notamment déjà un Norvégien dans son effectif, en la personne de Morten Thorsby.  

Martin Ødegaard et Morten Thorsby sous le maillot d’Heenrenveen (Crédit Photo : Stavenger Aftenblad)

Ce prêt est une première révélation pour l’actuel Gunners. Jusqu’à présent aligné dans l’axe avec son club formateur ainsi qu’avec le Real Madrid Castilla, Jurgen Streppel décide de le titulariser sur l’aile droite, un poste dans lequel s’épanouit d’autant plus le Norvégien. Après un an et demi de prêt à Heerenveen, Martin Ødegaard poursuit sa formation dans le championnat néerlandais, du côté du Vitesse Arnhem. Lors de cette saison 2018-2019, le natif de Drammen a la lourde tâche de succéder à Mason Mount, prêté la saison précédente par Chelsea. Cette saison sera celle de la confirmation et du déclic pour le jeune prodige, auteur de 11 buts et 12 passes décisives. À désormais 20 ans et après s’être aguerri loin des projecteurs aux Pays-Bas, Martin Ødegaard est désormais prêt à faire son retour dans l’élite espagnole… 

De la lumière à l’ombre.

Si les prestations de Martin Ødegaard en Eredivisie auraient pu convaincre Zinedine Zidane de lui accorder une chance, la rude concurrence à son poste a rapidement de nouveau amené le norvégien sur le marché. Toutefois, Martin Ødegaard parvient à franchir un palier en étant prêté à la Real Sociedad. Entouré de joueurs d’expérience tels qu’Asier Illarramendi ou Ruben Pardo, l’international norvégien s’impose comme la révélation de la saison (36 matchs, 7 buts, 9 passes décisives), et pense enfin avoir lancé sa carrière lorsque Zinedine Zidane le rappelle de son prêt durant l’été 2020.  

Initialement prêté deux saisons à la Real Sociedad, le milieu offensif de 21 ans est enfin récompensé de ses efforts en faisant son retour à Madrid. Toutefois, l’histoire entre Martin Ødegaard et les Merengues est loin d’être un long fleuve tranquille. Ecarté des terrains pour un mois en octobre suite à une blessure au mollet, le norvégien ne parvient pas à obtenir la confiance de Zinedine Zidane, qui décide même de ne plus le convoquer dans le groupe madrilène début janvier. Pour Ødegaard, pas question de gâcher les efforts réalisés au cours des dernières saisons. L’international norvégien demande ainsi à être prêté afin de retrouver du temps de jeu et pouvoir poursuivre son développement. Alors que la Real Sociedad est tout proche de rapatrier son ancien maestro, le pouvoir de persuasion de Mikel Arteta fait la différence et convainc le milieu de 22 ans de rejoindre les Gunners et de découvrir la Premier League. Un choix qui lui permet ainsi de poursuivre son évolution, et qui pourrait d’autant plus relancer sa carrière… 

Martin Ødegaard sous ses nouvelles couleurs (Crédit Photo : Arsenal)

Arsenal, comme une évidence.

Lors du dernier mercato hivernal, Martin Ødegaard a ainsi décidé de rejoindre Arsenal sous la forme d’un prêt de 6 mois, sans option d’achat. Le Madrilène est devenu le deuxième norvégien à porter le maillot des Gunners, son prédécesseur étant Pal Lydersen lors de la saison 1992-1993. L’histoire entre Martin Ødegaard et Arsenal aurait toutefois pu débuter bien plus tôt, alors que l’international norvégien a récemment révélé avoir passé des tests chez les Gunners avant de signer au Real Madrid, en 2015 : « J’ai visité le club et je me suis entraîné un peu. J’ai discuté avec les dirigeants et j’ai eu un très bon sentiment quand j’étais ici. J’y ai beaucoup réfléchi. Finalement, ce n’était pas ma décision à ce moment-là, mais j’ai passé un très bon moment et je m’en souviens bien. La première fois que je suis venu ici, j’ai eu un bon pressentiment et chaque fois que j’ai entendu parler du club, j’ai eu un bon pressentiment. Maintenant que je suis ici, je pense que c’est peut-être le destin. Pour moi, ça a toujours été un rêve de jouer en Premier League et j’ai toujours aimé la façon dont Arsenal jouait et tout ce qui concernait le club. C’est donc un rêve qui se réalise à bien des égards » a récemment déclaré Martin Ødegaard lors de sa première interview avec les Gunners.

S’il a potentiellement toujours gardé un certain intérêt pour Arsenal, Mikel Arteta a sans aucun doute joué un rôle majeur dans l’arrivée du norvégien. Le technicien espagnol est parvenu à faire sortir le Merengue de sa zone de confort en le persuadant de ne pas faire son retour à la Real Sociedad : « Je voulais juste lui donner une image claire de nous en tant que club, de ce que nous essayons de faire, de ce que nous attendons de lui et juste essayer de transmettre la passion et l’excitation que nous avions pour essayer de le faire venir, lui montrer le projet, comment il pourrait s’intégrer dans ce projet et simplement essayer de le persuader que c’est la bonne place pour lui dans ce nouveau chapitre de sa carrière, et essayer de faire fonctionner les choses », a déclaré l’entraîneur des Gunners lors de la présentation de son nouveau numéro 11. Reste désormais à savoir quels peuvent être les apports de ce prêt pour chacune des parties.    

Arteta pourrait jouer un rôle capital dans le développement de Martin Ødegaard (Crédit Photo : Foot Mercato)

Dans quelle position Martin Ødegaard va-t-il évoluer à Arsenal ?

Au cours de sa carrière, Martin Ødegaard a ainsi évolué principalement en tant que milieu offensif central au Real Madrid, chez la Castilla ainsi qu’à Stromsgodset, son club formateur. Toutefois, ces dernières années, Heerenveen, le Vitesse Arnhem puis la Real Sociedad ont tour à tour aligné le Norvégien sur l’aile droite. Mikel Arteta va sans doute, se servir de cette polyvalence pour alterner, et ainsi expérimenter de nouveaux plans de jeu avec le milieu de 22 ans. Si Arsenal était avant tout à la recherche d’un milieu offensif central pour faire souffler Emil Smith Rowe, les difficultés des Gunners sur le couloir droit pourraient amener Martin Odegaard à de nouveau quitter l’axe du terrain. Le recrutement de Willian s’étant avéré comme un échec cuisant et l’irrégularité de Nicolas Pépé coûtant des points importants aux Gunners, Mikel Arteta pourrait ainsi innover dans un 4231 avec Emil Smith Rowe dans l’axe et Bukayo Saka, Pierre-Emerick Aubameyang ou encore Gabriel Martinelli dans le couloir gauche. 

« Je lui ai parlé avant de venir ici. C’était très important pour moi et il semble être un manager de haut niveau. J’ai aimé ses idées, sa façon de voir le football et aussi sa façon d’être. Il m’a fait forte impression et c’était important pour moi de venir ici. Il a été crucial. Je pense que chaque fois que vous allez dans un nouvel endroit, vous voulez vous assurer que vous vous sentez bien et qu’il y a un plan. Mais je pense que tout semble bien ici. J’aime le club et j’ai toujours aimé la façon dont le club veut jouer. Tout ce qui concerne le club et maintenant la façon dont le manager veut jouer, je pense que c’est un club qui me convient vraiment bien. Donc je pense que c’est un bon match »

Martin Ødegaard, à propos de l’impact de Mikel Arteta dans son choix de rejoindre Arsenal

Lors de la saison 2019-2020 avec la Real Sociedad, Martin Ødegaard s’est affirmé comme un élément clé de l’effectif basque aux côtés de Mikel Oyarzabal, Alexander Isak ou encore Adnan Januzaj, en étant particulièrement dangereux dans le couloir droit. Dans cette position, l’international norvégien s’est imposé comme le 7e joueur en termes de chances créées en Liga, et également l’un des plus précis dans le nombre de passes dans le dernier tiers du terrain. Depuis son arrivée cet hiver, Mikel Arteta a d’abord décidé d’aligner Martin Ødegaard dans l’axe contre Manchester United en remplaçant Emil Smith Rowe, avant de lui donner sa chance dans le couloir droit lors de la défaite contre Aston Villa, où il a joué 25 minutes sans réellement pouvoir démontrer ses capacités. Le technicien espagnol pourrait même innover avec un nouveau changement de dispositif, pour passer d’un 4231 à un 433. Ancien adjoint de Pep Guardiola à Manchester City, Mikel Arteta pourrait en effet s’inspirer de son mentor pour aligner Thomas Partey dans un rôle plus défensif, et Emil Smith Rowe en milieu central avec Martin Ødegaard, à l’image de ce que faisait l’Espagnol avec Kevin De Bruyne et David Silva.  

La saison révélation de Martin Ødegaard avec la Real Sociedad (Crédit : Youtube MadridistaTV)

Mikel Arteta avait notamment affirmé que l’arrivée de Martin Ødegaard pourrait lui permettre d’être plus flexible dans son dispositif : « C’est un spécialiste pour jouer dans les petits espaces, dans les positions de n° 8 ou 10. Il peut jouer sur les côtés. C’est un joueur très créatif qui est très à l’aise sur le ballon dans les espaces restreints. Il a la capacité de créer des occasions et de marquer des buts. Une chose qu’il a beaucoup améliorée est son rythme de travail sans le ballon. C’est donc une autre option pour nous donner plus de créativité dans le dernier tiers, et nous donner plus de possibilités de nous mettre en place de différentes manières contre certaines équipes ». Toutefois, si l’arrivée de Martin Ødegaard à Arsenal peut redonner espoir aux supporters des Gunners dans cette saison chaotique, les attentes placées en lui doivent être nuancées.

Que peut-on attendre de Martin Ødegaard à Arsenal ?

Si le prêt de Martin Ødegaard semble être un nouveau recrutement intelligent de la part de Mikel Arteta et Edu après le recrutement de Thomas Partey l’été dernier, il ne faut toutefois pas être trop exigeant avec l’international norvégien cette saison. Si ce prêt fait déjà plus de sens que le passage chaotique de Denis Suarez lors de la saison 2018-2019, Martin Ødegaard reste un joueur hors de forme, qui sort d’une première partie de saison particulièrement difficile. Lors des 9 matchs disputés avec le Real Madrid cette saison, le milieu de 22 ans n’a jamais disputé l’intégralité d’une rencontre. De plus, la Premier League est un championnat dans lequel l’adaptation peut prendre des jours comme des mois. Nicolas Pépé peut en témoigner. Un prêt de six mois pourrait ainsi s’avérer trop court pour que l’international norvégien ait le temps de faire ses preuves. Cependant, l’apport de Martin Ødegaard dans le jeu et sa créativité pourrait relancer une équipe d’Arsenal qui vit une saison particulièrement difficile, ne semblant plus pouvoir compter que sur une victoire en Europa League pour se qualifier en Europe la saison prochaine. 

« C’est un joueur que nous suivons depuis un certain temps et nous pensons qu’il a des qualités spéciales dont nous avons besoin et qui nous ont manqué. Maintenant, nous devons lui laisser un peu de temps. Il n’a pas joué autant de minutes à Madrid, mais il s’est entraîné dur et il a l’air tellement excité, comme nous, d’avoir un autre grand talent dans notre club »

Mikel Arteta, à propos de ses attentes envers Martin Ødegaard

Sur un plan personnel, Martin Ødegaard pourrait prouver sa valeur et envoyer un message clair à Florentino Pérez, alors qu’il ne souhaiterait pas revenir au Real Madrid si Zinedine Zidane reste sur le banc Merengue la saison prochaine. Sous contrat jusqu’en 2023 avec les Merengues, Arsenal pourrait tenter de s’attacher définitivement les services de Martin Ødegaard à l’issue de la saison, comme l’affirmait Mikel Arteta ces dernières semaines : « Il a certainement toutes les qualités et les caractéristiques que nous recherchons pour ce poste. Il ne restera alors plus que deux choses à faire. Tout d’abord, la façon dont il s’adapte ici et l’impact qu’il peut avoir dans notre équipe. Deuxièmement, ce que le Real Madrid et le joueur en pensent, parce qu’il appartient au Real Madrid et que le joueur a aussi son mot à dire à ce sujet. » Un transfert qui pourrait ainsi définitivement lancer sa carrière, dans un environnement plus sain que le Real Madrid, où il ne semble désormais plus avoir un avenir tout tracé. 

Martin Ødegaard traverse probablement l’étape la plus importante de sa carrière jusqu’à présent à Arsenal, avec pour objectif de poursuivre son développement et démontrer son talent en Premier League. Que ce soit sur l’aile droite ou en 10 pour faire souffler Emil Smith Rowe, l’apport du Norvégien peut être considérable pour des Gunners cruellement en manque de créativité depuis plusieurs mois. Après des passages en Eredivisie puis à la Real Sociedad, Martin Ødegaard a de nouveau fait preuve de maturité en quittant sa zone de confort pour prendre le risque de rejoindre la Premier League et une équipe en grande difficulté, qui semble avoir perdu son jeu et sa philosophie depuis une éternité. Mais avec Mikel Arteta, ce n’est sans aucun doute qu’une question de temps avant qu’Arsenal ne fasse son retour dans le top 6 de Premier League. Avec ou sans Ødegaard, l’avenir nous le dira. Dans tous les cas, l’international norvégien prouve qu’à 22 ans, il n’est en rien qu’un espoir déchu à la Alen Halilovic. L’enfant prodige s’accroche et est prêt à faire taire ses détracteurs. Avec le numéro 11 dans le dos, porté avant lui par Mesut Özil, Marc Overmars ou encore Robin Van Persie, Martin Ødegaard est prêt à prouver sa valeur. Trust the Process. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.