La formation à Manchester United, une tradition qui perdure.

Une théorie se répand depuis plusieurs années comme quoi Manchester United aurait perdu de son âme et de ses traditions depuis le départ de Sir Alex Ferguson. En témoigne notamment cette déclaration de David Moyes, du temps où il était manager de Sunderland, où il disait « « Manchester était un club avec des grandes traditions ». Lucidité ou rancœur, chacun se fera son opinion, mais c’est une petite musique assez répandue aujourd’hui. Mais s’il y a au moins une tradition qui reste tenace, c’est la formation.

En effet cette dernière reste de qualité, et continue de former beaucoup de joueurs qui ont le niveau Premier League et qui évoluent dans divers clubs de l’élite anglaise. Également quelques joueurs de classe mondiale, mais comme dans tous clubs, les joueurs du terroir qui deviennent à niveau professionnel des joueurs de classe mondiale, restent des exceptions. Le club du nord de l’Angleterre continue de faire monter une belle quantité de ces joueurs en équipe première. Pour preuve, cette statistique, depuis 1937, au moins un joueur formé au club fait partie de l’effectif. Chose qui peut surprendre compte tenu des secousses qu’ont connu l’effectif du club depuis différentes saisons lors de certains mercatos estivaux gargantuesques réalisés depuis quelques années, mais cela, au-delà des traditions et de la grande minutie accordée au sein du club, a des explications.

Remontons dans le temps. Août 2013, début de la première saison de Premier League post Sir Alex Ferguson, avec un effectif très remodelé, puisque seul Marouane Fellaini a été intégré à l’effectif professionnel. David Moyes conserve donc l’assise de son prédécesseur. Une assise d’un effectif qui compte six joueurs formés au club, Jonny Evans, Danny Welbeck, Tom Cleverley, Darren Fletcher, Federico Macheda, James Wilson, et avec un Adnan Januzaj intégré à l’effectif à l’aube de cette saison 2013-2014. Si les six premiers joueurs cités conservèrent le même rôle ou presque que la saison précédente, Januzaj, lui, était vu comme le seul rayon de soleil de la saison du club voire comme la future star des Red Devils. Chose qui n’arrivera pas, n’étant pas dans les plans du successeur de David Moyes.

 Son successeur justement, en occultant l’éphémère passage de Ryan Giggs comme intérimaire, est Louis van Gaal. Et là est le cas le plus intéressant. Il s’agit de l’entraîneur qui a marqué le virage (très) dépensier du club lors de la plupart des mercatos estivaux, mais c’est également paradoxalement l’entraîneur qui a sorti le plus de jeunes de la formation. Si lors de sa première saison, l’intégration des jeunes a été marginale, lors de sa deuxième saison elle a été primordiale. Face à une cascade de blessure, plusieurs joueurs sont intégrés à l’équipe première. Si pour certains, leur importance n’ira pas au-delà de cette saison 2015-2016, comme Cameron Borthwick Jackson ou Timothy Fosu-Mensah (malgré quelques passages éphémères par la suite) d’autres ont eu un futur bien plus radieux au club, comme Jesse Lingard et évidemment, Marcus Rashford. Ces deux derniers ont un impact rapide au club, marquant dans des matches importants, le premier ayant notamment offert la dernière FA Cup en date remportée, dans un but en finale lors des prolongations face à Crystal Palace. Quant à Marcus Rashford, il marque deux doublés lors de ses deux premières titularisations, un face à Mitdjylland en Europa League, un autre face à Arsenal en Premier League, et continuera à étonner par ses prestations, marquant le seul but du derby de Manchester à l’Etihad en mars 2016. Tout cela lui permettant d’être sélectionné par Roy Hodgson pour l’Euro 2016.

La saison 2016-2017 voit l’arrivée de José Mourinho au poste d’entraîneur. N’étant pas l’entraîneur le plus connu pour s’appuyer sur les jeunes, il y aura un peu moins de choses à dire. Jesse Lingard et Marcus Rashford sont les deux valeurs sûres de la formation sur lesquelles José Mourinho va s’appuyer. Lingard continue d’être un joueur assez clutch, d’une importance considérable lors des trois trophées remportés cette saison par le club, marquant un but mémorable lors du Community Shield, un but en finale de League Cup et débutant la plupart des matches d’Europa League, remportée également lors de cette saison. Mais surtout gagnant petit à petit la confiance de Mourinho de par ses efforts, ses buts, et ses prestations derrière l’attaquant. Une confiance qui se transformera en un rôle de joueur important en 2017-2018 et 2018-2019.

Les débuts sont peu plus difficiles pour Marcus Rashford. Bien qu’il ait joué beaucoup de matches et marqué quelques buts importants lors du passage de l’entraîneur portugais, il doit se contenter d’entrées en jeu – devant l’arrivée d’éléments offensifs tels que Zlatan Ibrahimovic la première saison ou Romelu Lukaku pour les deux saisons suivantes – rendant ses statistiques de matches joués un peu trompeuses, et voit sa progression quelque peu freinée.

Le cas de Paul Pogba n’a pas été abordé, bien que formé au club, son développement s’est opéré du côté de la Juventus donc c’est un cas un peu différent. Le joueur dont l’arrivée dans l’équipe première est signée par l’entraîneur lusitanien, c’est Scott McTominay. D’abord formé à un poste d’avant-centre, il est repositionné à la fin de sa formation au poste de milieu de terrain et c’est là qu’il sera utilisé. Son arrivée dans l’équipe première est accompagnée d’une mise en lumière médiatique pour des raisons néfastes, beaucoup voyant son intronisation et son temps de jeu régulier comme une conséquence d’un conflit naissant entre José Mourinho & Paul Pogba. Quoiqu’il en soit, le joueur écossais a pu grapiller du temps de jeu et s’est affirmé comme une des plus grandes réussites de l’académie de Manchester United post Sir Alex Ferguson.

Comme le monde du football aime bien poser des étiquettes sur des entraîneurs, Ole Gunnar Solskjaer, en poste depuis décembre 2018, semble plus proche des traditions historiques de Manchester United. C’est en tout cas ce qui se dit. Et cela se vérifie en partie dans les faits. En partie car oui, plusieurs joueurs du centre de formation ont une place de titulaire important et ont pris une nouvelle dimension, comme Marcus Rashford, enfin titulaire et affirmé comme un des meilleurs joueurs de l’effectif ou Scott McTominay, titulaire indiscutable au milieu de terrain lors des matches où l’entraîneur norvégien a besoin de sécurité, les nouveaux ont du mal à apparaître. Plusieurs des joueurs les plus prometteurs tels que Brandon Williams (devenu 3e arrière gauche du club depuis l’arrivée d’Alex Telles), Axel Tuanzebe, Tahith Chong, Angel Gomes qui ont pu profiter des certaines apparitions marginales depuis quelques années, ont aujourd’hui du mal à apparaître régulièrement dans le XI et durent s’exiler. L’un en prêt, l’autre en transfert définitif libre du côté du LOSC. Mason Greenwood en revanche, est un cas un peu plus épineux. Lancé dans le grand bain par l’ancien entraineur de Molde, il effectua une fin de saison 2019-2020 brillante, mais semble aujourd’hui avoir du mal à confirmer, entre soucis extra-sportifs avec la sélection anglaise et contrecoup de la fin de saison dernière, il reste néanmoins une des plus grandes promesses des Red Devils. Tout comme Dean Henderson qui, après un développement réalisé du côté de Sheffield avec deux saisons brillantes, est promis au poste de gardien N°1 du club, mais doit attendre que David de Gea passe son tour.

Chaque entraîneur a eu sa patte, chacun à des degrés divers mais la qualité de la formation est telle que cette tradition a pu résister au déclin relatif du club. Et cela va bien au-delà de ce que nous venons d’énoncer. Plusieurs joueurs tels que Michael Keane, Joshua King ou Tom Cleverley sont devenus des joueurs d’un niveau de Premier League affirmé, dans d’autres clubs. Tout ce travail réalisé avec plusieurs anciens du club aux commandes, notamment Nicky Butt, directeur du centre de formation depuis 2016. Signe d’une tradition qui perdure.

Une réflexion sur “La formation à Manchester United, une tradition qui perdure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.