Leipzig-OM, le match piège

L’Olympique de Marseille est le dernier représentant français en Coupe d’Europe. Pour rappel, le PSG s’est incliné en 8ème de LDC face au Réal et Lyon n’a pas su garder l’avantage acquis en terre moscovite en se faisant sortir par les joueurs du CSKA, tandis que le club phocéen c’est brillamment illustré face à un Bilbao à la traine en Liga.

La montée en puissance des olympiens

L’OM, contre toute attente, après un début de saison difficile a su relever la tête et se positionner sur le podium. On peut pour cela féliciter le coach Rudi Garcia qui a su transcender son effectif à travers d’excellent choix tactiques. Le club pointe donc à la 3ème place du championnat de Ligue 1, avec 4 points de retard sur le second Monaco et avec 5 points d’avance sur le 4ème, Lyon, à 9 journée de la fin.

A l’inverse, le club s’est qualifié sur le fil pour les 16èmes de finale de l’Europa League après une phase de poule difficile.

Mais les olympiens ont su saisir leur chance en jouant un superbe football contre tour à tour Braga et l’Athletic Bilbao, décrochant ainsi une place pour les quarts de final.

Le tirage au sort

Bandeau équipes quarts Europa League
Les 8 équipes encore dans la compétition

Le tirage au sort se déroulait le lendemain, le vendredi 16 mars 2018 à 13H. Encore en lice : Atlético Madrid, Lazio Rome, RB Leipzig, Sporting Portugal, RB Salzbourg, CSKA Moscou, Arsenal et donc l’Olympique de Marseille

Après un suspense de courte durée, le premier match tombe : Leipzig-OM. Viennent ensuite Arsenal-CSKA, Atletico-Sporting et Lazio-Salzbourg.

Tirage quart Europa League.jpg
Les confrontations

Les réactions ne se sont pas faites attendre
Côté allemand :

Ralph Hasenhüttl, entraineur de Leipzig : « Marseille ? Je peux vivre avec tous les tirages. C’est un adversaire intéressant, mais pour nous c’est dans tous les cas une chance de poursuivre notre chemin »

Les supporters allemands sont majoritairement optimistes. Selon eux, Marseille est un adversaire « intéressant et attractif pour leur club« . La double confrontation sera « dure ».
Côté français :

Andoni Zubizarreta, directeur sportif du club phocéen : « Leipzig joue bien. L’équipe joue bien, a un plan de jeu précis. On se doit de passer car nous sommes les derniers représentants de la France »

Eric Abidal, main innocente des tirages : « C’est trop tôt pour parler d’un bon ou d’un mauvais tirage. On le saura à la fin des 2 matchs, mais le club a montré qu’il était capable de gagner dans la compétition. L’OM a de la détermination »

Certains supporters sont confiants « c’est une bonne équipe mais on va passer« , d’autres plus réservés « Leipzig ont sortis Naples et le Zénith Saint Petersbourg, en plus d’avoir battu Monaco 4-1 au stade Louis II. Ils sont très au dessus de Bilbao »

Pour le verdict, rendez-vous les 5 et 12 avril pour les matchs aller-retour !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s